Pour travailler dans "la nature" et ailleurs, au SMIC à 1200€, il faut être équipés contre la pluie, le froid à déclarer en frais réels, même pour les non-imposables. Il faut un véhicule d'occasion fiable, léger, économique en carburant et pièces détachées, mais qui coûtera toujours au total± 300€ par mois. Le véhicule suit les parcelles éloignées et sert de refuge pour la pause, et pour les femmes qui une semaine par mois, doivent se laver les mains, avant de trouver un coin caché dans la nature. Nous avons des quartiers avec + de 50% de chômeurs, ne parvenant pas à la fin du mois en carburant pour travailler. Que pensez-vous d'acheter des véhicules d'occasion, et ou d'en transformer certains en GNV etc, 5 ou 7 ou 9 places, déjà pour assurer le besoin de main d'oeuvre avec les quartiers et tout autre village reculé ? Le partenariat peut être demandé à des garages, mais aussi aux coopératives agricoles (équipement vêtements), aux mairies avec les véhicules municipaux en w.ends, aux agriculteurs qui peuvent rester propriétaires des véhicules, mis à disposition le temps de la mission. Question d'organisation (plateforme ouicar.fr par exemple, tout inclus)- Que pensez-vous de changer la règlementation du travail du dimanche, car il serait intéressant que les familles s'organisent, se relaient pour travailler 7/7, cela permettrait d' emmener un seul ado par groupe d'adultes, (ou stagiaire de découverte en tout genre)- Penser aux enfants qui n'ont que les garages et sous-sols ou halls d'immeubles pour se retrouver. Penser aux parents qui doivent retrouver leurs rôles d'adultes, et ainsi se réhabiliter, se sentir légitime d'exercer le rôle de parents. Penser à faire retrouver la dignité aux parents, avant qu'ils ne s'enfoncent à penser être des loosers face aux enfants et pas que. J'insiste : un seul ado ou jeune en décrochage ou rupture totale de tout, sans ses proches dans l'équipe, pourra découvrir un univers inconnu, dont un vrai agriculteur, une vraie agricultrice, et des personnes avec lesquelles il sera valorisé d'être de suite opérationnel "dans le monde des grands" sans smartphone. Il/elle aura tellement de choses à raconter... C'est après les heures ouvrables, les w.ends et les vacances scolaires, que les enfants non cadrés, seraient très majoritairement ravis d'aller à la campagne, essayer d'apprendre, ou pic-niquer par grand froid etc :-) ... L'agriculture et l'élevage, enseignent aussi à dormir sans écran avec l'horloge biologique.