Alors que la crise sanitaire a mis en lumière les fragilités de nos politiques publiques de santé, notamment en matière de prévention, un changement de cap semble être de vigueur. Comment repenser nos politiques publiques de santé ?

Retrouvez des extraits issus de cette discussion 

Le docteur Pierre Michel Périnaud déplore l’exposition des populations générales aux pesticides. Afin de minimiser celle-ci, il appelle, entre autres, à deux évolutions : la généralisation de l’agriculture biologique, et l’évolution des législations européennes.

Françoise Schaetzel apporte ici son regard d’élue aux questions de politiques publiques de santé publique. Elle témoigne des difficultés d’implémenter une politique de santé ambitieuse et appelle à plus de coopération dans le domaine de la santé.  

François Veillerette déplore l’exposition généralisée de la population aux composants perfluorés. Il appelle à une démarche politique ambitieuse afin de mettre en place une politique publique de santé équilibrée et d’éviter une nouvelle crise sanitaire.

Marie-Monique Robin rappelle ici le rôle protecteur de la biodiversité sur le système immunitaire humain, et, par corollaire, l’impact néfaste qu’a sa destruction sur la santé publique. Elle reprend l’exemple de la pandémie de la covid-19.

Fabien Squinazi, membre du Haut conseil de Santé Publique, présente l’impact de la pollution de l’air sur notre santé, et notamment dans l’épidémie de la covid-19. Contrairement à ce que l’on se figure, cette pollution est à la fois intérieure et extérieure. Il appelle à prêter plus d’attention et d’efforts à ces problèmes.

Mener une action internationale, soutenir la close miroir, traiter le social et la santé ensemble via une nouvelle sécurité sociale : nos propositions pour repenser le système de santé.