Yannick Jadot est né en 1967 dans un village de Picardie où il passe enfance et adolescence entre école, nature et foot. À 18 ans, il quitte l’Aisne et entre à l’université Paris-Dauphine pour des études d’économie qui se concluent par un DEA d’économie internationale et du développement. Pendant cette période, il participe activement au mouvement étudiant contre la Loi Devaquet.

Dans les années 90, il part vivre et travailler en Afrique et en Asie. Deux ans au Burkina Faso pour soutenir les paysan·ne·s déstabilisé·e·s par les programmes d’ajustement structurel du FMI. Puis, deux ans au Bangladesh pour aider, à travers des programmes de micro-crédit, les femmes victimes de la misère au sein d’une société patriarcale violente.

Yannick Jadot intègre ensuite Solagral, une association de solidarité internationale présidée par Laurence Tubiana. Il participe activement au mouvement altermondialiste émergent : soutien au Mouvement des Sans Terre à Porto Alegre, blocage de la conférence de l’OMC à Seattle...

Il adhère aux Verts en 1999 et contribue en 2002 à la campagne de Noël Mamère. En 2002, Yannick Jadot devient directeur des campagnes de Greenpeace France. Nucléaire, OGM, déforestation, thon rouge, baleines, porte-avions Clémenceau... Les nombreuses actions de Greenpeace contribuent à la prise de conscience écologique du grand public.

Yannick Jadot au cours d'une action choc menée par Greenpeace.

L’aventure politique de Yannick Jadot commence en 2008 avec Europe Écologie. Les européennes de 2009 sont un succès : il devient député européen.

Depuis plus de 10 ans, il se distingue par ses combats pour la justice climatique et contre les accords de libre-échange. Tafta, Ceta, Mercosur : avec les Verts européens, il mène campagne contre ces traités qui organisent la guerre commerciale de tous contre tous, la disparition des paysans et des services publics, qui globalisent le dérèglement climatique, qui produisent de la malbouffe et de la souffrance animale. En 2016 sa prise de position forte au sujet du CETA, un accord de libre-échange discuté au Parlement européen, fait le tour des réseaux sociaux.

Ces dernières années, il mène aussi campagne contre la pêche en eaux profondes, la pêche électrique et depuis 18 mois, pour l’ajustement carbone aux frontières.

En 2016, Yannick Jadot est désigné candidat d’EELV pour l’élection présidentielle. Après négociation d’un contrat de gouvernement, EELV décide de rallier la candidature de Benoît Hamon. En 2019, Yannick Jadot est désigné tête de liste par les militantes et militants EELV pour la campagne européenne. C’est un succès : la liste qu’il mène réunit pour la première fois plus de trois millions de suffrages.

En 2021, il est candidat à l’élection présidentielle pour faire gagner l’écologie et participe à la primaire de l’écologie.