Forts de ce mot d’ordre, Yannick Jadot est allé à Lorient le 5 février à la rencontre de jeunes issus de divers horizons, avec Claire Desmares-Poirrier, tête de liste écologiste aux élections régionales en Bretagne. Gaël Briand, tête de liste dans le Morbihan et membre de l’UDB, ainsi que Damien Girard qui portait les couleurs de l’écologie à la dernière élection municipale participaient également à cette journée.

Au pied de l’université, les pieds dans un jardin partagé, les écologistes ont pu entendre la détresse de celles et ceux qui, malgré des conditions de vie et d’études difficiles, organisent la solidarité entre étudiants grâce à des associations universitaires. Au cours des échanges, la proposition de mise en place d’un revenu citoyen accessible à partir de 18 ans a naturellement été évoquée. Celui-ci aiderait les jeunes à vivre décemment tout en se formant pour devenir les actrices et acteurs de la société de demain.

Cette volonté de participer à la construction d’un territoire résilient en transition est partagée par les entrepreneurs qui évoluent à la Colloc , un espace de coworking dirigé par deux jeunes femmes, un espace tourné vers l’intérêt collectif et qui a offert une visite. Fort d’une communauté de 3000 membres, dont une grande partie de moins de 30 ans, ce tiers-lieux est un carrefour d’initiatives et de créativité qui cultivent et développent les communs.

À deux pas de La Colloc, une autre entreprise qui a des trentenaires à sa tête, un atelier de réparation de vélos proposant également un espace de restauration bio, le Dynamo, a abrité un point presse et a fourni le pique-nique pris dehors, épidémie oblige.

La journée s’est ensuite poursuivie par des échanges avec les lycéennes et lycéens de Youth For Climate Lorient et l’association Lorientraide qui se bat pour améliorer le futur de toutes et tous là où la République ne tient pas sa promesse.

Avant de repartir en train, un temps d’échange avec les militantes et militants breton était organisé. La tête de liste terminait la journée par une dédicace en plein air de son livre : L'exode urbain: manifeste pour une ruralité positive

C’est en accompagnant et en donnant toutes les clefs à celles et ceux qui agissent déjà pour un monde meilleur que nous réussirons à nous placer dans la voie d’une transition globale vers une société écologique et sociale. Le travail des écologistes est de permettre la généralisation de ce qui existe et fonctionne. C’est ainsi que nous bâtirons la république écologique et sociale qui fera du bien à notre pays.

Act-militans.jpeg