Le 1er juin dernier, Yannick Jadot s’est rendu à Marseille aux côtés de Jean-Laurent Félizia, tête de liste écologiste aux élections régionales de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ensemble, ils ont visité les locaux de Dual Sun, un pionnier de l'innovation dans le domaine de l'énergie solaire; et sont allées à la rencontre des Marseillais. 

La journée a donc débuté aux côtés de Capucine Edou, tête de liste Génération·.s aux élections départementales des Bouches du Rhône ; Sébastien Barles, adjoint au maire de Marseille en charge de la transition écologique ; Christine Juste, adjointe au maire de Marseille en charge de l’environnement et de la lutte contre les pollutions, Guy Benarroche, sénateur des Bouches-du-Rhône, ainsi que d’autres militants et élus écologistes.

Direction : le site de DualSun, une entreprise française spécialisée dans l’énergie solaire. Au cœur de l’innovation, DualSun a révolutionné son marché en brevetant des panneaux mêlant énergie solaire et photovoltaïque, technologie depuis reprise par quatre autres entreprises en France. Cette émergence rapide de la concurrence dans le secteur témoigne de la croissance du marché de l’énergie solaire qui est actuellement sujette à de très fortes demandes, tant sur le plan national qu’international, où Dual Sun exporte près d’un tiers de ses panneaux. Pour ses dirigeants, nul doute que la filière de l’énergie solaire est encore amenée à se développer à l’avenir. Et difficile de ne pas les croire en voyant l’évolution de l’entreprise depuis la dernière visite que nous leur avions rendue en 2017, où elle produisait à peine le tiers de sa production actuelle !

Dual Sun reflète ainsi les tendances actuelles du secteur de l’énergie solaire, en voie de voir son importance augmenter drastiquement d’ici 2030 avec la baisse progressive de son coût de production. À nous de saisir cette chance en soutenant les initiatives de recherche et développement des entreprises d’énergies renouvelables implantées en France, afin de développer notre parc d’énergies renouvelables tout en créant de l’emploi. La journée s’est ensuite prolongée à la rencontre des Marseillaises et Marseillais dans les rues de la ville.

Yannick Jadot et Jean-Laurent Félizia ont ainsi pu échanger avec les habitants de la région, qui, comme tous les Français, seront bientôt amenés à élire leurs élus locaux. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, ces prochaines élections pourraient marquer un nouveau cap dans la progression du vote de peur entretenu par la droite, qui a fait de l’insécurité son credo de campagne. Face à cette dialectique de la crainte, Jean-Laurent Félizia propose une alternative : celle du vote de solutions à la vie quotidienne des habitants de la région, en commençant par un Grenelle de l’égalité des territoires.

Par celui-ci, le Rassemblement écologique et social compte dresser un véritable état des lieux des problématiques locales afin de réussir à les adresser de manière égale dans tous les départements. Les 20 et 27 juin, il ce sera à nous d’œuvrer pour faire vaincre l’espoir face à la peur, afin de préparer au mieux l’avenir de la région.