Si je partage pleinement l'objectif de "verdir très vite et fortement" l'économie, je suis persuadé que compte tenu des enjeux géopolitiques et des sommes nécessaires, il est vital que ce sujet soit AVANT TOUT traité au niveau européen, or dans les dix premières mesures je ne vois rien sur ce sujet ce qui est une erreur de mon point de vue. La France seule ne pèse pas suffisamment face aux USA, à la Chine, à l'Inde, la Russie et commençons par convaincre nos partenaires européens, ce qui va être compliqué et nécessite une refonte de la gouvernance européenne plus démocratique et à la majorité et non plus à l'unanimité.